Laboratoire de Physique
Theorique d'Orsay

Accès / Find us

Bâtiment 210
Univ. Paris-Sud 11
91405 Orsay Cedex
France
T. 01 69 15 63 53
F. 01 69 15 82 87



CNRS U-PSUD Retour au menu Imprimer Contact Plan Crédits
 
 
Agenda > Séminaires / Seminars > Intérêt général Dernier ajout : jeudi 2 octobre 2014.

Séminaires d’intérêt général 2013-2014

Mardi 17 juin à 14h30, Amphi 1, Bâtiment 210

Christine Petit (Institut Pasteur et Collège de France) : traitement du son dans l’organe sensoriel auditif : l’éclairage apporté par les surdités héréditaires


-  Mardi 8 avril à 14h30, Amphi 1, Bâtiment 210

Xavier Garbet (CEA, IRFM) : la fusion par confinement magnétique

La production d’énergie par fusion thermonucléaire contrôlée est un des grands défis scientifiques de ce siècle. L’utilisation d’un plasma chaud confiné par un champ magnétique est une voie prometteuse qui franchira une étape décisive avec le projet ITER. Ce grand équipement permettra de répondre à des questions scientifiques encore ouvertes en physique des plasmas magnétisés, notamment le contrôle des instabilités, le transport turbulent et l’interaction plasma-paroi. Cet exposé fera le point sur ces thèmes de recherche, en s’appuyant sur des résultats de modélisation et d’expérimentation. La conclusion portera sur les perspectives à long terme de la fusion par confinement magnétique.


-  Mardi 11 mars à 16h, salle 114, Bâtiment 210

Michel Vigneron (Rectorat de Paris) : Quelle physique enseigner au lycée, et comment ?

L’introduction de la physique dite « moderne » s ?est faite au lycée dans un contexte de réduction horaire qui a amené à moins enseigner d’autres domaines, comme l’électricité. Il s’agit d ?un choix du groupe d’experts chargés des programmes, fondé sur la nécessité de montrer aux élèves une physique plus attrayante parce que plus intrigante. Simultanément, les méthodes et les approches changent : la démarche scientifique est mise en avant, la résolution de problème fait son apparition, on parle d ?évaluation et d’enseignement par compétences, on cherche à développer chez les élèves une attitude de questionnement pour développer une certaine autonomie... et on s’interroge sur la place des mathématiques dans cet enseignement plus centré sur la recherche documentaire. Ce changement de paradigme impose des évolutions dans la formation des enseignants ; il doit aussi être questionné sur sa pertinence, le débat est ouvert...


-  Mercredi 15 janvier à 16h, salle 114, Bâtiment 210

Vincent Rivasseau (LPT) : L’approche tensorielle a la quantification de la gravité

Les tenseurs aléatoires généralisent les matrices aléatoires. En toute dimension leurs graphes de Feynman sont duaux de triangulations pondérées par l’action d’Einstein-Hilbert discrétisée. Par conséquent ils permettent une nouvelle approche, baptisée la "piste tensorielle", pour quantifier la gravité comme une théorie quantique de l’espace-temps.

The Tensor Track to Quantum Gravity

Random tensors generalize random matrices. Their Feynman graphs are dual to triangulations pondered by the discretized Einstein-Hilbert action. Hence they provide a new approach, dubbed the "tensor track" to quantize gravity as a quantum theory of space-time.  We will review this approach.